Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix (+1942)

Martyre à Oswiecin (Auschwitz) en Pologne. Née dans le judaïsme, Edith Stein était professeur d’université à Wroclaw (Breslau) et elle se tourna progressivement vers le Christ, malgré les difficultés nées de l’incompréhension de sa famille. Au temps de l’invasion nazie et de la persécution anti-juive, elle devint carmélite à Cologne traduisant dans sa vie les « sept demeures » de sainte Thérèse d’Avila et s’unissant, par la Croix, aux souffrances de son peuple. Réfugiée aux Pays-Bas, elle y fut arrêtée au carmel d’Echt, et elle meurt à Auschwitz huit jours plus tard. Elle avait partagé la persécution de son peuple, portant le don de soi jusqu’au martyre pour le Christ. »

Verbe de Dieu, tu nous apprends à pardonner au bourreau qui torture, à tendre l’autre joue à qui nous frappe, à donner sans mesure à qui demande. Verbe de Dieu béni sois-tu ! Vrai Fils de Dieu, tu nous apprends à ne jamais avoir peur de nos peurs, à répondre aux menaces par des chansons, à nous battre avec ceux que l’on opprime. Vrai Fils de Dieu, louange à Toi !

(Louange pour la fête de sainte Thérèse-Bénédicte)

Le saint du jour présenté aujourd'hui est l'un des saints choisi parmi ceux proposés par l'Église. Chaque jour, l'Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).