• Saint Théophane l’Hymnographe

    Il appartenait au monastère de Saint-Sabas en Palestine et connut simultanément la lutte contre le culte des icônes de l’empereur Léon l’Arménien et l’invasion arabe.

  • Saint Wilfrid d’York

    Depuis les invasions anglo-saxonnes, l’Eglise était divisée comme le pays.

  • Sainte Réparate

    Martyrisée à 15 ans à Césarée de Palestine. Son corps serait arrivé à Nice dans une barque guidée par une colombe et fleurie de roses, de lys et de palmes. Nice s’en souvient et la vénère avec fidélité.

  • Saint Bruno

    Il avait tout pour faire une belle carrière d’universitaire ecclésiastique, ce fils d’un riche marchand des bords du Rhin.

  • Sainte Fleur

    ou Flor ou Flora. Fille d’un seigneur d’Auvergne, elle entra très jeune à l’hospice que les chevaliers de Saint Jean de Jérusalem avaient à Beaulieu dans le Quercy

  • Saint Jérôme

    Docteur de l’Eglise. Jérôme est un étudiant romain plein d’allant.

  • Les saints Archanges

    Les anges, serviteurs et envoyés de Dieu, sont très présents dans la Bible, depuis celui qui réconforte Agar au désert (livre de la Genèse 16. 7) jusqu’à celui qui mesure la Jérusalem céleste (Apocalypse 21. 17).

  • Saint Venceslas

    Vratislas, duc de Bohème, laissait deux fils en mourant : Venceslas, l’héritier âgé de treize ans, et Boleslas, de deux années plus jeune.

  • Saint Constant

    Il était sacristain de l’église Saint-Etienne d’Ancône en Italie et avait une foi « à déplacer les montagnes » selon la parole de l’Evangile.

  • Sainte Thérèse de l’enfant Jésus

    Thérèse Martin est la cinquième et dernière fille d’une famille chrétienne où elle grandit « entourée d’amour ». Elle a 4 ans quand la mort de sa mère introduit une brisure dans sa vie.