• Saint Silvestre

    Il fut le premier pape de la paix constantinienne. Il est souvent accusé d’avoir été trop effacé dans ses interventions, ne venant ni au concile d’Arles (314), ni au concile de Nicée (325), mais il les confirma par ses légats.

  • Les Saints Innocents

    C’étaient de tout petits enfants, ils avaient à peine 2 ans pour les plus âgés.

  • Bienheureuse Virginie Bracelli

    Italienne originaire de Gênes, elle doit épouser un jeune vaurien, malgré son ardent désir de devenir religieuse.

  • Sainte Yolande

    ou Yolende. Fille de Marguerite de Courtenay, elle refusa la situation à laquelle son rang lui donnait droit.

  • Saint Léonard

    Ermite au diocèse de Limoges, son culte se répandit en particulier dans les pays anglo-saxons et en Ile-de-France, car son sanctuaire était sur le chemin des pèlerinages de Saint-Jacques de Compostelle.

  • Saint André, le premier appelé

    Il était de Bethsaïde en Galilée, sur les bords du lac de Tibériade.

  • Saint François-Xavier

    ou Xavier. Sixième enfant d’une famille de grande noblesse et de petites ressources, il quitta la Navarre pour faire ses études à l’Université de Paris.

  • Saint Nectaire d’Egine

    Evêque de la Pentapole (Lybie) et fondateur du couvent de la Sainte Trinité à Egine.

  • Bienheureux Jean Ruysbroeck

    Originaire du village belge dont il porte le nom, il est appelé « Ruysbroeck l’admirable ».

  • Bienheureuse Elisabeth de la Trinité

    Cette berrichonne passera sa vie à Dijon où son père militaire avait été envoyé en garnison.